Prendre le thé : une parenthèse enchantée

Si comme moi, vous êtes un(e) passionné(e) de thé et que vous buvez des litres par jour, alors cet article va vous intéresser.

Une grande variété de thés

En découvrant les thés coréens, je me suis rendu compte qu’on ne les connaissait pas très bien, voire pas du tout, pour la simple raison que le thé coréen ne s’exporte pas beaucoup, contrairement aux thés des pays voisins, qui bénéficient d’un effort de publicité plus important. J’ai l’habitude de fréquenter régulièrement le Camellia Sinensis, un des meilleurs salons de thé à Montréal. Un jour, j’ai demandé au propriétaire pourquoi on ne trouvait pas de thé coréen sur leur carte pourtant très diversifiée. Il m’a alors expliqué que la production était principalement achetée par les Coréens eux-mêmes et que cela rendait les prix élevés par rapport à d’autres thés asiatiques.

C’est fort dommage, à mon avis, car ce pays a une riche et longue histoire avec cette boisson, et ce depuis plus de 2 000 ans. En Corée du Sud, on trouve des thés qui proviennent de plantes comme le thé vert 녹차, de fruits comme le yujacha 유자차 (citron asiatique) ou le daechucha 대추차 (jujube), de céréales comme le yulmucha 율무차(riz brun, larmes de job) et de racines comme l’insamcha 인삼차 (ginseng coréen). Beaucoup de ces thés ont des propriétés médicinales et sont utilisés en médecine traditionnelle orientale.

QuebecCoreethe15.jpg

Une halte bien méritée

En Asie, boire du thé est une activité plus solennelle qu’en Occident et qui permet de s’octroyer un moment de détente et de répit. Et quand on voit les lieux superbes où l’on est invité à le prendre, on se dit qu’on ne peut pas louper cette occasion !

C’est encore plus vrai, il me semble, lorsqu’on visite une mégalopole comme Séoul, où tout va très vite, où l’on peut faire des kilomètres de marche à pied dans une seule journée. S’accorder alors une pause détente n’est pas un luxe ! Et en Corée du Sud, je vous le garantis, vous ne serez pas déçus si vous vous arrêtez pour prendre le thé dans une maison traditionnelle. Il en existe plusieurs à Séoul où on peut prendre le thé comme autrefois. Cela réchauffe en hiver, et en été, cela permet d’éloigner un moment la chaleur et l’humidité.

Deux bonnes adresses à Séoul

Pour ma part, j’ai eu la chance de visiter deux maisons de thé à Séoul. La première, à Insadong, qui s’appelle Dawon. On trouve ce bâtiment traditionnel (hanok) en retrait de la grande artère que tous les touristes fréquentent.

QuebecCoreethe6.jpg

Vous pouvez vous installer dans un petit salon privé ou dans une salle commune aux nombreux recoins qui permettent d’avoir une certaine tranquillité. Il y règne une ambiance feutrée délicieuse, donnant l’impression que le temps s’est arrêté un instant.

QuebecCoreethe1.jpg

QuebecCoreethe2.jpg

J’ai testé avec des amies une deuxième maison de thé, Cha Masineun Tteul, que l’on trouve dans le superbe village Bukchon où toutes les maisons sont des hanok.

QuebecCoreethe11

QuebecCoreethe14

Comme ce quartier est légèrement en pente, au bout d’un moment on a bien envie de s’arrêter pour souffler un peu et profiter de la vue. Avec cette halte, vous pourrez faire les deux en même temps. Vous pourrez vous installer dehors dans la petite cour à l’abri de tout ou à l’intérieur où vous aurez une vue du quartier.

QuebecCoreethe7

QuebecCoreethe12

QuebecCoreethe4.jpg

Ici, on est assis par terre uniquement, contrairement à l’autre maison de thé où on peut être au sol ou assis sur une chaise.

Pour des amateurs de thé, c’est une expérience exquise. À faire absolument !

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s